Le  Grenier de Super Daddy

Écrits, photos et vidéos, souvenirs et reliques, coups de cœurs et citations...

© Claude Danis

Recherche personnalisée

Écrivez-moi

Livre d'or

Pourquoi ce site ?

Mon album Photos et Souvenirs

(Pour le charger sur votre ordi, 

cliquez avec bouton droit et "enregistrer la cible sous..." )

Récits : Autres lieux, 

autres temps, autres êtres...

Afghanistan

Odeurs  du pays perdu

Le Gâteau 

de Pâques

Art,littérature,citations,écrits

Cloddie

 La ballade 

du point virgule

Fanfreluche Copier Coller la Vie

Théâtre, photos, vidéos, 

enregistrements sonores...

Linguistique, économétrie, 

physique, psychologie...

Test de 

personnalité

Test pour 

faire le point

Mémoire du temps passé

J'ai oublié...

Proposition 171

Emploi du temps

Écrivez-moi

Livre d'or

Correspondances

Je t'écris...

Lettre de rupture

Envoyez des Cartes virtuelles gratuites

Index des noms

Ce site en chantier

Sites Amis

Atelier d'écriture 

Amour-Humour

Histoires-de-chats 

L'oeil du cameleon

Mariage et Religion

Renée Jeanne mignard 

vanessa 

Merci de me faire part de toutes 

vos remarques et critiques.

compteur :

Google Analytic

 

 
 

 

 

 

 

 

 

Théâtre : (Numéro de clowns)         

 

L’échelle sociale

 

 

 

Roro : (au public) Je suis triste… Le patron y m’a mis à la porte… Il a dit que j’étais trop pessimiste ! Mais moi je sais pourquoi y m’a mis à la porte : c’est parce que je suis trop intelligent !  

Titi : (chantant, en amenant un escabeau) Il est pé, il est pé, il est pessimiste…  

Roro : Qu’est ce que c’est que ça ?  

Titi : Une échelle.  

Roro : Une quoi ?  

Titi : Une échelle sociale.  

Roro : Ah, une échelle spéciale !  

Titi : Oui, une échelle sociale.  

Titi : Non !  

Roro : Oh si, prête-moi ton échelle spéciale !  

Titi : NON !  

Roro : Je te ferai n’importe quoi, si tu me la prêtes, ton échelle spéciale !  

Titi : Tu me feras n’importe quoi, si je te prête mon échelle sociale ?  

Roro : Oui, je te ferai n’importe quoi, si tu me prêtes ton échelle spéciale !  

Titi : Tu veux que je te la prêtes ?  

Roro : Oh oui !!!  

Titi : Alors, fais moi… le poirier !  

Roro : Le poirier ? Avec des pommes ?  

Titi : Il est fou, lui ! Le poirier avec des poires !  

Roro : Tu préfèrerais pas avec des cerises ?  

Titi : Il est fou, lui ! Je te la prête pas mon échelle sociale !  

Roro : Oh si ! Prête la moi me la !!!  

Titi : Alors, fais moi ça !  (pied de nez)  

Roro : Ah oui, je sais bien le faire ! (il le fait)  

Titi : Il est fou, lui ! Il veut que je lui prête ma belle échelle sociale, et il me fais un pied de nez ! (majestueux) Je vais monter sur ma belle échelle sociale… Tu me la tiens ? (l’escabeau n’est pas ouvert)  

Roro : Oui, oui, oui, je te la tiens.  

Titi : Je monte sur ma belle échelle sociale…  (en haut de l’escabeau, toujours tenu par Roro qui s’arque boute) Ah, que c’est beau !  

Roro : Qu’est-ce que tu vois ?  

Titi :  Oh, que c’est beau !  

Roro : Qu’est-ce que tu entends ?  

Titi : Oh, que c’est beau !  

Roro : Qu’est-ce que tu sens ?  

Titi : Oh, que c’est bon !  

         

Roro : A moi, c’est mon tour !  

Titi : Tu veux monter sur mon échelle sociale ?  

Roro : Oh, oui !  

Titi : Viens, je te la prête, ma belle échelle sociale.  

Roro : Oh, OUI !!!  

Titi : Une fois seulement, hein ?  

Roro :  (il monte, et c’est Titi qui tient l’escabeau, toujours pas déplié. Une fois en haut, il regarde, étonné de ne rien voir)

Titi : Qu’est-ce que tu vois ?  

Roro : Rien !  

                 

Titi : Qu’est-ce que tu sens ?  

Roro : Rien !  

Titi : Qu’est-ce que tu entends ?  

Roro : RIEN !!! Je vois rien, j’entends rien, je sens rien !  

Titi : (il lâche l’escabeau et Roro s’affale à terre)          

Roro : Oh la la !!! Elle est drôlement spéciale, ton échelle spéciale !!!  

Titi : Tu veux pas que je te la re-prête encore une fois, mon échelle sociale ?  

Roro : Non, je n’en veux pas, de ton échelle spéciale !  

Titi : Allez, je te la re-prête !  

Roro : Non ! (il se sauve)  

Titi : (il lui court après, avec l’escabeau) Je te la re-prête !  

Roro : Non, non ! J’en veux plus ! (tournant, en courant autour de la piste)  

Titi : Je te la re-prête !  

Roro : Non, non !  

Titi : Oui, oui, oui !  

Roro : Non, non, non !  

Titi : Oui, oui, oui !  

(Toujours courant l’un après l’autre, ils finissent par sortir)  

 

Joué à l'atelier théâtre de la Comédie de Saint-Etienne