Le  Grenier de Super Daddy

Écrits, photos et vidéos, souvenirs et reliques, coups de cœurs et citations...

© Claude Danis

Recherche personnalisée

Écrivez-moi

Livre d'or

Pourquoi ce site ?

Mon album Photos et Souvenirs

(Pour le charger sur votre ordi, 

cliquez avec bouton droit et "enregistrer la cible sous..." )

Récits : Autres lieux, 

autres temps, autres êtres...

Afghanistan

Odeurs  du pays perdu

Le Gâteau 

de Pâques

Art,littérature,citations,écrits

Cloddie

 La ballade 

du point virgule

Fanfreluche Copier Coller la Vie

Théâtre, photos, vidéos, 

enregistrements sonores...

Linguistique, économétrie, 

physique, psychologie...

Test de 

personnalité

Test pour 

faire le point

Mémoire du temps passé

J'ai oublié...

Proposition 171

Emploi du temps

Écrivez-moi

Livre d'or

Correspondances

Je t'écris...

Lettre de rupture

Envoyez des Cartes virtuelles gratuites

Index des noms

Ce site en chantier

Sites Amis

Atelier d'écriture 

Amour-Humour

Histoires-de-chats 

L'oeil du cameleon

Mariage et Religion

Renée Jeanne mignard 

vanessa 

Merci de me faire part de toutes 

vos remarques et critiques.

compteur :

Google Analytic

 

 
 

 

 

 

 

 

 

grenier de super.daddy - portraits de chats

Portraits de chats

Vidéo-Gags de Chats et curiosités

Poésies et Haïkus sur les chats 

Gags avec d'Autres Animaux

Le Mystère des Chats Peintres

 

Le chat, un thérapeute à poil

« Ronronthérapie »… Le nom fait sourire, et pourtant, c’est très sérieux. Le chat possède de véritables pouvoirs thérapeutiques : il nous apaise, nous déstresse, soigne nos insomnies et chasse nos idées noires!

 

 

Sauvagine                  

Pour voir les photos plus grandes, cliquez sur la première.

C’était une petite chatte de deux mois qui vivait dans une colonie, près du Musée d’histoire naturelle, à Marseille. Nous étions en croisière sur l’Aquavit, et avions fait escale. Une dame qui s’occupait à nourrir la colonie, nous l’a recommandée pour son bon caractère. Je l’ai attrapée par la queue, et nous l’avons ramenée à bord, où elle s’est immédiatement installée.  

Très sociable et affectueuse et d’une intelligence exceptionnelle, elle a été la fidèle compagne de mes années de solitude forcée. Un soir, où, fatigué par la chaleur, je m’étais endormi sur le carrelage, elle s’est mise à tourner autour de moi, affolée : j’étais malade ou mort ? Qu’a-t-elle pensé ?

Au début, c’était en hiver, elle voulait les coucher dans le lit de mon fils. Elle les amenait un par un, par la peau du cou, mais nous les ramenions dans leur caisse, par un autre chemin; ça a duré un bon moment, et finalement nous avons du céder devant son obstination. Sevrés, tous ont été adoptés sans problème.  

Leurs noms : Noiraud, Tigrou 1 et 2, et Blanco 1 et 2 (ils avaient des chaussettes blanches).

Par la suite, nous lui avons donné la pilule, jusqu’à un voyage en Roumanie où elle s’est remarié avec Maoui, un beau birman aux yeux  bleus.  

Ils ont eu une fille Fetitsa, mais après, elle ne pouvait plus le supporter, à tel point qu’on a du les séparer, et qu’elle a fait une crise de rage lorsque mon épouse a voulu le lui présenter : comme devenue folle, elle s’est jetée sur elle et l’a griffée violemment sur tout le corps ! Et pourtant elle l’aimait tellement que j’en étais jaloux, car elle avait vécu seule avec moi quelques années. Il a été un moment question de l’euthanasier, car ce n’était pas la première crise de ce genre qu’elle faisait. Revenue en France, elle s’est montrée une mère exemplaire.

Sa fin a été tragique : atteinte d’un cancer du poumon, elle ne pouvait plus respirer. elle est morte en se débattant contre le vétérinaire chez qui je l’avais amenée. Je garderai toujours l’image de ce pauvre corps ébouriffé, de ses yeux vidés de leur éclat.

   

Ce qui m’a aidé à faire mon deuil,

c’est ce très beau poème 

de Renée Jeanne Mignard. 

 

(Visitez son très beau site : http://www.rj-mignard.fr )

 Timone, compagne adorable et fidèle...  

Elle s'est endormie, ma féline aux yeux verts,

Elle s'est endormie par un beau matin clair,  

Riche de chants d'oiseaux, de soleil et de fleurs.

Depuis ce matin-là, il fait froid dans mon cœur.

 

J'ai partagé sa vie tout juste dix-neuf ans.

Je l'avais recueillie, pauvre chaton tremblant,

Pleurant son infortune et sa peine profonde,

Sa peur du lendemain et sa crainte du monde.

 

Lorsque tout attendrie, je la pris dans mes bras,

Ce fut le coup de cœur, et elle m'adopta.

Je ne vous dirai pas tout ce que je sais d'elle.

Ce fut une compagne adorable, et fidèle,  

Enchantant chaque jour de ma vie solitaire,

Mais qui garda toujours un peu de son mystère.  

C'était pour que je l'aime une raison de plus.

Les magiques moments que d'elle je connus

Resteront à jamais gravés dans ma mémoire.

Rien qu'un chat, direz-vous. Oui, mais la belle histoire.

 

Elle s'est endormie, ma féline aux yeux verts.

Elle s'est endormie par un beau matin clair,

Me laissant le cœur lourd, et triste désormais.

C'est l'unique chagrin qu'elle me fit jamais.

 Poème intitulé "Elle", 2003  

Pasqua

J’ai un chat, très gros, très poilu, qui s’appelle Pasqua… Il marche d’un train de sénateur, placidement… 

Sauf quand il a faim : Il court après sa copine, Fetitsa, comme s’il voulait la manger…  

Alors on lui a offert un pipolino (Vidéo)...

 

Fetitsa

 

Elle est très fluette. C’est la dernière fille de ma regrettée Sauvagine. Elle est née en Roumanie (son nom veut dire fillette en Roumain) Elle lui ressemble beaucoup, mais elle a des pois plus long, et une superbe queue en panache. elle es très sauvage et n'accepte des caresses que de sa maîtresse, et alors , elle se soulève pour atteindre sa main...

En ce moment, elle est sans arrêt en chaleur, et elle court dans l’appartement en miaulant après un matou… Pasqua fait ce qu’il peut pour la soulager, mais malheureusement, il lui manque l’essentiel ! Pauvre Fetitsa…

   

Toréador

Nous l’avions trouvé à Alger, cours Victor Hugo, où ma sœur Michèle et moi attendions notre mère en sortant de l’école. Après bien des suppliques, nous l’avions amené à la maison.

Mon père l’a appelé comme ça, parce qu’il sautait comme un toréador quand on lui présentait un morceau de viande. Pour finir, nous l’avons confié à un ami, Georget, qui avait une ferme à Fontaine-du-Génie. Il a, paraît-il, finit ses jours heureux, entouré d’un harem de ravissantes chattes : le paradis avec ses soixante-dix houri !!!  

 

Chiffon

 Je vais vous raconter l'histoire de chiffon !
J'ai trouvé chiffon dans la rue du magasin Chez Nath. Il était maigre et couvert de puces ! Mais c'était un bébé et je l'ai ramené à la maison.

Il était adorable et intelligent mais il avait la mauvaise habitude, quand mon mari,  Laurent revenait du boulot, d'accourir sans faire attention et, un jour, la voiture de Laurent lui a roulé dessus : une semaine en "soins intensifs" chez le vétérinaire et il est revenu fatigué et avec un oeil en moins !
Un jour Elizabeth me demande si je pouvais garder son chat Sympa pendant ses vacances et j'ai accepté. Chiffon et Sympa s'entendaient bien malgré le fait que Sympa étais un chat d'appartement que je ne pouvais pas laisser sortir car il aurait peut-être essayé de s'échapper .
Et puis un jour :  catastrophe ! Il réussit à sortir et, malgré mes appels, ne revient pas et passe la nuit dehors (heureusement c'était l'été) . Le lendemain pas de Sympa en vue mais Chiffon revient de ses virées nocturnes pour manger comme d'habitude ! 

Comme nous étions à table et parlions de ces absences, Chiffon était là, et Laurent lui demanda, en manière de plaisanterie: "Alors, où il est, Sympa?"  Et bien, Chiffon est sorti, et cinq minutes après, il revenait avec Sympa !!!

Au bout de deux jours, malgré tout, je commençais à désespérer et au bout de quatre j'étais proche de la panique : ma sœur revenait bientôt et je ne lui avais rien dit !
A l'époque nous habitions une maison et avions comme voisine une personne âgée très sympathique. Depuis quelques jours elle m'entendais crier le nom du chat de ma sœur et un soir elle me demande pourquoi. Je lui explique et elle me demande s'il s'agit d'un gros chat noir !! Je lui demande pourquoi, et elle me dit que toutes les nuit Chiffon revient avec un gros chat noir, ils le fait entrer par le petit fenestron que nous lui laissons ouvert la nuit, certainement pour le faire manger et boire, et ils repartent tous les deux ensuite !
Élisabeth et revenue quelques jours plus tard et dès son arrivée Sympa a jaillit de derrière le mur accompagné de Chiffon !
Chiffon avait pris soin de lui et donné à manger pendant dix jours !!!
Ensuite, nous avons déménagé et gardé Chiffon pendant quelques années et puis il a disparu du jour au lendemain, tué par une voiture ou adopté par une autre famille, je sais pas. 

Histoire racontée par :  nathou421@free.fr

 

Témoignage de Tunisie

Quand j'étais chez ma grand mère il y avait une chatte à la maison qui faisait naître chaque année au printemps 3 ou 4 chatons que se partageaient nos voisins. Dans mon pays nous touchons peu les animaux domestiques, donc je me contentais de les regarder de loin. Quand je suis revenu chez mes parents en ville, nous avons habité dans un appartement et je ne voyais plus les chats que dans la rue autour des poubelles, en train de se battre pour manger. certains boitent, d'autres ont les yeux crevés, et je commençais à en avoir peur. Dans mes rêves d'enfants des chats me sautaient au cou me griffaient et je me réveillais souvent en larmes.
Depuis j'ai la phobie des chats. En visitant votre site j'y ai trouvé un autre regard sur ces animaux domestiques capables de tendresse et de fidélité. Je viendrai plus souvent, peut-être que cela m'aidera à surmonter ma phobie en me réconciliant avec cet animal qui m'a accompagné toute mon enfance. J'ai écrit l'été dernier ce haiku en voyant des images à la télé montrant des chinois en train de tuer des chats:

Dans un pays où
chiens et chats sont tués vifs,
qu'en est-il des hommes?

Depuis cet horrible scène je n'ai plus été dans un restaurant chinois, moi qui aime tant leur cuisine. Comment un peuple aussi fin peut il traiter ainsi ces fidèles compagnons de l'homme?  souad_chouk@yahoo.com

 

"Pour les musulmans, la légende dit que le chat est né sur l'arche de Noé; le lion, alors que l'arche était infestée de rats, se serait gratté le museau. Celui-ci éternua et fit naître un couple de chats (l'expression avoir un chat dans la gorge viendrait de cette histoire). 

Si le chat n'aime pas la pluie, cela viendrait aussi de Noé qui aurait puni le chat en l'envoyant sur le pont supérieur de l'arche parce que l'animal aurait fait ses griffes sur le bois du bateau.

Dans le Coran, on dit que le prophète Mohamed (sur lui la paix et la bénédiction de Dieu) était un jour occupé à quelque tâche. Sur un pan de sa djellaba dormait sa chatte. Il dut sortir et, pour ne pas déranger la petite bête, coupa sa djellaba. Sa chatte s'appelait "Muezza", qui signifie Consolatrice. Elle le remercia alors par une révérence et Mahomet accorda aux chats le don de toujours retomber sur leurs pattes. On prétend même que Mahomet "aimait" tellement sa chatte qu'il la prenait dans ses bras pour aller prier à La Mecque. 

L'Islam interdit de tuer les chats et ces animaux sont d'ailleurs libres d'entrer dans les mosquées et sont très respectés des musulmans. Le chat est assuré de trouver sa place au Paradis musulman.
Il paraît même que le reste de l'eau bue par un chat reste pure ! 

Lire Catherine Mayeur Jaouen: [L'animal en Islam] Paris. Les Indes savantes.2005,187 p.

 

 

Une des histoires extraordinaires et véridiques, 

racontée, mieux que je vais le faire, par Pierre Bellemare.

Un jour, un homme, que j'appellerai Jean, se promenant dans un bois, entendit des miaulements étouffés en provenance d'un buisson. S'approchant, il vit une boite en carton, ficelée, d'où ils semblaient provenir. Il y avait dedans un chaton tout maigre ! Naturellement, Jean l'a aussitôt adopté, et il vécurent ensemble jusqu'à la mort de Jean, d'un arrêt cardiaque pendant son sommeil.

Lors de l'enterrement, arrivés au cimetière, les assistants entendirent un bruit, comme un grattement, en provenance du cercueil ! Aussitôt, ils le firent ouvrir, et quel ne fût pas leur stupéfaction d'en voir surgir le chat de Jean, qui s'était blotti contre son maître avant la mise en bière. 

Et ils furent encore plus surpris de voir que Jean remuait faiblement !

En réalité, il n'était pas mort, mais en catalepsie, et son chat l'avait sauvé, comme lui-même avait sauvé son chat, bien des années auparavant !!!

 

Jolies histoires, et superbes photos.
 L'histoire qui me vient en tête .  
J'étais enfant.   Mes parents, avaient des chats, en plus nous les enfants on en ramenaient tt le temps...
 Bon, un jour, une chatte arrive.  et mes parents n'en voulaient pas.  Ils ne voulaient pas d'une femelle, parce que  chatons, opération etc... et on étaient pas riches du tout.
 Et bien cette chatte voulait absolument venir dans la maison.  alors , tous les jours, elle miaulait devant la porte et nous amenait une souris.... Elle déposait la souris au pied de celui qui ouvrait la porte, et faisait des cumulets... ....
 Comment résister ?   Même mon père à craqué...

Racontée par Menuet sur Doctissimo

Superdaddy, Ruffeuse, Menuet Malika,  
Je me permets un petit peu de dévier la conversation, au lieu de parler d'entraide, je parlerai de témoignage d'amour.
 Nous avions une adorable british shortair bleue prénommait Juicy et mon amour qui répondait au (sublime) prénom Bouboule.
 Ce dernier fut pour moi, plus qu'un coup de foudre, la première fois où je l'avais vu, il avait débarqué dans mon jardin, (comme tous les chats du quartier, car ils s'étaient donné le mot, vu mon chaleureux accueil), sauf que là... mister ne boîte pas, mais faisait des bonds et il se tourna... une patte en moins dans un sale état.
 J'avais 15 ans, véritable passionnée (= folle) de chat et je me demande à cet instant précis: Comment vais-je annoncer cela à mes parents????
 Bref, c'était un chat, qui """appartenait""" à des voisins, il avait fait une chute du 3ème étage, et ils n'en voulait plus !, du coup il a traînait sa patte durant des jours et des jours (je l'ignorais), il était devenu très craintif par rapport aux humains, il m'a fallut un ou deux mois pour l'apprivoiser et ce fut ma plus belle histoire avec un chat.
 Il ne pouvait pas rentrer à la maison, malgré le fait que Juicy en était amoureuse, mais très attachée à son territoire...
 Les jours d'orage je restait avec lui sous la table du jardin, lorsque je mangeait il restait devant la porte sagement et je me dépêchait de manger en deux secondes, j'allais voir mes amis avant de partir en vacances pour que se mette en place un système, un réseau pour le nourrir durant mon absence J'étais tout le temps en sa compagnie? Je l'aimais plus que tout.
 Malheureusement, un soir ma Juicy s'est faite renversé par une voiture... et Bouboule était habitué (de part la période où il était "à la rue" de gambader le matin) du coup il a du voir Juicy sur la route et c'est le seul jour de sa vie où il est monter sur le toit de la petite maison au fond du jardin (rappe handicap assez important) pour pleurer, et pour émettre des miaulements de détresse, de déchirement...
 Suite à ce malheur, nous avons pu néanmoins véritablement adopter mon Bouboule... et c'est une autre histoire pleine de bonheur trop rapidement écourtée.
 Voila, ce n'est pas encore un récit super drôle mais j'espère que la notion d'amitié, d'amour et de fidélité transparaîtra.

 

Grande enquête sur les chats

Voila une question qui me taraude depuis un bout de temps, et j'ai envie d'avoir vos avis   
 Alors, ça a dû arriver à certains d'entre vous de faire tomber sa tartine par terre, elle tombe TOUJOURS du mauvais côté, sur le côté beurre (ou autre chose, ça dépend de ce que vous mettez dessus).
Par contre, quand un chat tombe, il retombe TOUJOURS sur ses pattes comme le dit le proverbe que vous connaissez sûrement.
 Alors voilà la question: si on tartine de beurre le dos d'un chat, de quel côté va t'il retomber  ?
 J'attends vos avis    

ps: j'adore les animaux, je n'ai pas envie de vérifier moi même ce que ça donnerait ! 

Très bonne question en effet ! je vais voir si Antoine me laisse tartiner Brigand ce soir ce dont je doute cependant….Tiens-moi au courant si quelqu’un t’apporte une réponse. Marie-Laurence

 

 

 

Retrouvez-moi, avec d'autres Histoires de chats

 

Pourquoi les dessinateurs dessinent-ils si souvent les chats ? 

Parce qu'ils n'y arrivent pas?

Un emmerdeur taraudait Giacometti : 

"Pourquoi dessinez-vous toujours des têtes ?" - "Parce que je n'y arrive pas." 

Brigitte Fontaine : "Les petits chats sont si jolis et si drôles, que lorsqu'on les regarde, on rit. Mais eux ils restent très sérieux, ils ne savent pas rire, pas même sourire. Alors, ils remplacent en clignant des yeux, prouvant ainsi leur hilarité et leur amitié."

Il est de bon ton d'entretenir une amitié particulière avec les chats. Ça fait poète, violoncelliste, écrivain, amoureux fervent ou savant austère. Les chats, il faut dire, obligent à des discours décalés, ivres en douce d'une méditation que les religions et la philosophie n'obtiennent que par accident. 

Voir sur ce point le Dictionnaire amoureux des chats de Frédéric Vitoux (Plon).

Francis Marmande

 

Entraide chez les chiens

Lorsque j'étais petite nous avions un berger allemand (Rex), et dans l'immeuble d'à côté il avait un copain boxer... Il se voyaient tous les jours et jouaient ensemble.    
 Un jour nous baladions Rex au bord du Rhône, et plus bas il y avait une route résidentielle limitée a 30kmh!
 Rex a vu de loin arriver un voiture a fond, nous l'avons vue aussi et à ce moment sors de l'immeuble le boxer qui nous voit... Il était tout jeune et a voulu courir vers Rex. à ce moment Rex s'est jeté sur la route et a poussé le boxer.. qui a donc fait un bon et a atterri plus loin, mais Rex lui est passer sous la voiture...
 Malheureusement il décéda quelques heures après a la clinique vétérinaire....   
 Nous avons vraiment vu la scène du chien qui va pousser son pote hors de la route mais tout s'est passé si vite que nous n'avons rien pu faire...
 Je précise que les chiens étaient détachés car il est permis la bas de le faire et que trois voiture passent par la chaque jour.... limitée a 30 mais la dame devait rouler au moins à 80kmh....   
 Voila je trouve que cela ressemble a de l'entraide... 
 Rien que d'écrire ceci les larmes me viennent aux yeux...   
 Bye.    malika2  dans Doctissimo

 

 

Dernière modification : 23/06/2016 16:35